Qu’est-ce que le vin gris ?

Pourquoi l’appellation « gris » ?

Le vin gris n’est pas un vin dont la couleur est grise, si tant il est vrai que le vin n’est pas coloré, il est seulement teinté par un voile collé. A l’instar du vin rosé, le vin gris subit une macération très courte. La vinification consiste en un pressurage rapide de la vendange fraîche qui met en contact le jus blanc avec les peaux rouges du raisin, généralement Gamay noir à jus blanc et/ou Pinot noir. Le jus s’imprègne alors de la couleur du raisin noir, ce qui a pour conséquence de générer de légers reflets gris. Le vin gris est une spécialité de la Lorraine et du Languedoc, avec notamment le Gris-de-toul, mais des variétés de renom, comme Boulaouane et Guerrouane, sont également produites au Maroc. Ainsi, le vin gris est d’une grande variété issue de différents cépages. Les arômes sont divers et les goûts nuancés. Un vin gris peut avoir un goût fruité tandis qu’un autre peut se révéler plutôt minéral.

Vin rosé ou vin gris, quelles différences ?

Même si la robe du vin rosé et du vin gris est apparemment la même, des nuances existent. La couleur rosée du vin gris est si pâle que des reflets gris apparaissent. La différence fondamentale réside dans la vinification. Le vin gris ne vieillit pas dans des barriques de chêne, car tout de suite après que le jus est récupéré, il n’a plus aucun contact avec la peau du raisin. Celle-ci faisant office de colorant est donc séparée des arômes et du jus. Après un temps de fermentation normale, le vin est mis en bouteille. Les connaisseurs conseillent de le boire jeune, c’est-à-dire tout de suite après la récolte. Il y a aussi le vin qu’on appelle Gris de Gris. Le Languedoc en est le spécialiste. D’une manière générale, ce vin est issu uniquement de cépage gris, mais dont la vinification est celle du blanc et du rosé.

Qu’est-ce que le vin gris ?